Connexion à votre compte

Cet espace est strictement réservé aux enseignants et formateurs. Vous y trouverez différents supports de cours et modules pédagogiques pour le BTS AG. Si vous ne disposez pas des identifiants pour vous connecter, veuillez nous faire une demande via le formulaire contact.
Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Le panier est vide

 

 

L'épreuve Langue vivante

 

 

 

L’épreuve a pour but d’évaluer au niveau B2 les activités langagières suivantes :

  • compréhension de documents écrits
  • production et interaction écrites
  • compréhension de l’oral
  • production et interaction orales

 

 

 

SOUS-EPREUVE U21

 

 1. COMPREHENSION DE L'ECRIT ET DE L'EXPRESSION ECRITE

 

 

Forme ponctuelle, durée 2 heures, coefficient 2

Support(s) pour l’écrit :

Un ou plusieurs documents en langue vivante étrangère dont le contenu est en relation avec la profession et qui n’excèdera pas 50 lignes.

Exercices : deux exercices de même pondération sont proposés:

A. Compréhension de l’écrit

Rédiger en français un compte rendu faisant apparaître les idées essentielles à partir d’un texte ou d’un dossier en langue étrangère en relation avec l’activité professionnelle.

B. Expression écrite

Rédaction en langue vivante étrangère d’un écrit (courrier, courriel, bref rapport, …) en relation avec l’exercice de la profession à partir d’éléments de contexte ou de consignes en langue vivante étrangère ou en français.

Contrôle en cours de formation pour les candidats issus de la formation professionnelle continue dans les établissements publics habilités

Il est constitué de deux situations d’évaluation de même poids se déroulant au cours de la deuxième année et correspondant aux deux activités langagières évaluées en épreuve ponctuelle : compréhension de l’écrit ( 1 heure, coefficient 1), expression écrite (1 heure, coefficient 1). Les modalités de l’épreuve sont identiques à celles de l’épreuve ponctuelle.

 

 

2. PRODUCTION ORALE EN CONTINU ET DE L'INTERACTION

 

 

Forme ponctuelle, durée 20 minutes + 20 minutes de préparation, coefficient 2

Cette épreuve prend appui sur un compte rendu en langue étrangère (3 pages maximum) du stage en entreprise réalisé au cours de la deuxième année de formation. Elle se décompose en trois sous parties :

  • a. présentation du stage par le candidat : Le candidat organisera son propos à partir du compte rendu qu’il aura remis à une date précisée dans la circulaire d’organisation. Il présentera le stage en évitant de reproduire mot pour mot le compte rendu écrit. Il s’efforcera plutôt de concevoir une présentation structurée, en soulignant les points importants et les détails pertinents (cf. définition du niveau B2 Cadre européen commun de référence pour la production orale en continu). Cette partie de l’épreuve durera 5 minutes environ
  • b. entretien avec l’examinateur : au cours de l'entretien, l'examinateur s’attachera à permettre au candidat de mettre en exergue la signification personnelle de son stage sur les plans humain et socio culturel (environnement, déplacements, vie quotidienne, relations avec les personnes au sein de l'entreprise et à l’extérieur, expérience acquise dans le monde du travail etc.). Cette partie de l’épreuve durera 5 minutes environ.
  • c. entretien autour d’une situation de communication (accueil, négociation, conflit par exemple) vécue ou possible au cours du stage: 10 minutes environ. La fiche descriptive pour cette situation (contexte, protagonistes, problème, enjeux éventuels) est remise à l’examinateur et présentée oralement avant l’interrogation. L’entretien aura pour but d’amener le candidat à préciser les difficultés rencontrées au cours de cette situation, les enjeux éventuels et les solutions apportées.

La commission d’interrogation est composée d’un professeur qui enseigne les langues vivantes étrangères dans une section de STS tertiaire, de préférence en STS AG PME-PMI.

Contrôle en cours de formation pour les candidats issus de la formation professionnelle continue dans les établissements publics habilités.

Il est constitué d’une situation d’évaluation se déroulant au cours de la deuxième année entre février et juin et correspondant à l’activité langagière évaluée en épreuve ponctuelle : expression orale en continu et en interaction (20 minutes + 20 minutes de préparation), coefficient 2. Les modalités de l’épreuve sont identiques à celles de l’épreuve ponctuelle.

 

 

 

SOUS-EPREUVE U22 : COMPREHENSION DE L'ORAL

 

 

Contrôle en cours de formation, 20 à 25 minutes maximum, sans préparation

Coefficient 2

Organisation de l'épreuve :

Les enseignants organisent cette situation d'évaluation au cours du deuxième trimestre, sur des supports qu'ils sélectionnent au moment où ils jugent que les étudiants sont prêts. Les notes obtenues ne sont pas communiquées aux élèves et aucun rattrapage n’est prévu.

Passation de l'épreuve :

Le titre du ou des enregistrements est écrit au tableau

Deux écoutes espacées de 2 minutes d'un ou de deux documents audio ou vidéo dont le candidat rendra compte par écrit ou oralement en langue étrangère. La correction de la langue étrangère ne sera pas évaluée dans cette partie de l'épreuve, l’important étant pour le candidat de faire la preuve qu’il a compris.

Longueur des enregistrements :

Leur durée n’excèdera pas trois minutes maximum. Le recours à des documents authentiques nécessite parfois de sélectionner des extraits un peu plus longs (d’où la limite supérieure fixée à 3 minutes) afin de ne pas procéder à la coupure de certains éléments qui facilitent la compréhension plus qu’ils ne la compliquent.

Dans le cas de deux documents (longueur d’enregistrement maximale de 3 minutes pour les deux), on veillera à ce qu’ils soient de nature différente : dialogue et monologue.

Nature des supports :

Les documents enregistrés, audio ou vidéo, seront de nature à intéresser un étudiant en AG PME PMI sans toutefois présenter une technicité excessive. On peut citer, à titre d’exemple, les documents relatifs à l'emploi (recherche, recrutement, relations professionnelles, etc.), à l'environnement économique, à la vie en entreprise, etc.  Il pourra s’agir de monologues, dialogues, discours, discussions, émissions de radio, extraits de documentaires, de films, de journaux télévisés.

Il ne s'agira en aucune façon d'écrit oralisé ni d'enregistrements issus de manuels.

On évitera les articles de presse ou tout autre document conçu pour être lu. En effet, ces derniers, parce qu’ils sont rédigés dans une langue écrite, compliquent considérablement la tâche de l’auditeur.  De plus, la compréhension d’un article enregistré ne correspond à aucune situation dans la vie professionnelle.

Epreuve ponctuelle pour les établissements non habilités à délivrer le CCF :

Épreuve de compréhension de l’oral d’une durée de 20 à 25 minutes, coefficient 2.

Les modalités de passation de l’épreuve, la définition de la longueur des enregistrements et de la nature des supports ainsi que le barème sont identiques à ceux du contrôle en cours de formation.

  

pictos btsmucforever